Forum Or

 

Accueil du site Acheter Or

L'Or physique | L'Or papier | Fiscalité de l'or | Liens | Contact | Forum Or sur Facebook Forum Or sur Twitter Forum Or sur Google+

 

Guerre commerciale USA Chine

Forum de discussions générales sur l'Or. Analyse des cours de l'or, actualité économique, financière et géopolitique. Fondamentaux de l'or et des métaux précieux.

Guerre commerciale USA Chine

Messagepar Stephane le Jeu 5 Avr 2018 14:54

WASHINGTON/PEKIN (Reuters) - Les Etats-Unis et la Chine ont franchi un nouveau palier dans leur différend commercial en s'infligeant réciproquement des droits de douane sur des catégories variées de produits représentant au total environ 100 milliards de dollars (81 milliards d'euros) d'échanges commerciaux.

Pékin va appliquer de nouveaux droits de douane de 25% à 106 catégories de produits américains tels que le soja, le maïs, les voitures, les substances chimiques et certains types d'avions, a annoncé mercredi le ministère des Finances, quelques heures après l'annonce de mesures similaires de la part des Etats-Unis.

Les produits concernés représentaient 50 milliards de dollars d'importations en 2017, a précisé le ministère chinois du Commerce. La date d'entrée en vigueur de ces nouveaux droits de douane dépendra du calendrier des mesures américaines.

Le bureau du représentant américain au commerce (USTR) avait auparavant annoncé l'instauration de droits de douane pouvant atteindre 25% pour 1.300 produits technologiques chinois dans le but d'obtenir une modification des pratiques de la Chine en matière de propriété intellectuelle. Ils représentent également une valeur de 50 milliards de dollars environ, selon les estimations pour 2018.

La riposte chinoise est à la hauteur des menaces de Pékin, qui avait promis des mesures équivalentes à celles des Etats-Unis, mais elle a été plus rapide que les observateurs ne s'y attendaient, ce qui a surpris les marchés financiers.

Les indices boursiers européens et les contrats à terme sur les indices de Wall Street ont creusé leurs pertes après ces annonces, qui ont également fait reculer le dollar face à un panier de devises de référence ainsi que le rendement des emprunts d'Etat américains à 10 ans.

Geng Shuang, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, a assuré que la Chine tenait à régler la crise par la négociation. "Mais les meilleures opportunités pour résoudre les problèmes par le biais du dialogue et des négociations ont été manquées à plusieurs reprises par la partie américaine", a-t-il déploré.

Selon l'ambassade de Chine à Washington, Pékin souhaite régler ces différends via l'Organisation mondiale du commerce (OMC).

LE DOLLAR EN RECUL

L'initiative de l'USTR faisait déjà suite à l'annonce, dimanche soir par Pékin, de l'instauration de droits de douane pouvant atteindre 25% sur 128 produits américains, dont la viande de porc et le vin, représentant une valeur de trois milliards de dollars. Cette action chinoise était elle-même une riposte à la décision des Etats-Unis de taxer les importations d'aluminium et d'acier.

La National Association of Manufacturers aux Etats-Unis a réagi prudemment à la liste de l'USTR. Les droits de douane sont une des réponses possibles, dit-elle, mais ils vont se traduire par des coûts supplémentaires pour les industriels américains qui utilisent les produits chinois, ce qui augmentera leur prix de vente.

Un grand nombre de produits assemblés par des sociétés américaines en Chine sont exclus de la liste, comme les téléphones d'Apple ou les ordinateurs portables de Dell. Les chaussures et les vêtements ne figurent pas sur la liste de l'USTR. Elle comprend en revanche les téléviseurs à écrans plats et les véhicules à moteur de trois litres maximum, électriques ou à essence.

Une analyse de Reuters comparant les produits visés et les données officielles sur les importations montre que les Etats-Unis ont importé de Chine pour 3,9 milliards de dollars de téléviseurs à écrans plats en 2017 et pour 1,4 milliard de véhicules.

Plus de 200 produits figurant sur la liste n'ont pas été importés par les Etats-Unis l'an dernier, notamment les gros avions et les satellites de communication. Certains autres, comme l'artillerie, ne seront sans doute jamais importés.

ALGORITHME

La publication de cette liste ouvre une période de consultation publique qui devrait durer environ deux mois. Après quoi l'USTR prévoit d'annoncer sa décision définitive. Une audience publique sur les droits de douane est prévue le 15 mai.

L'excédent commercial chinois avec les Etats-Unis s'est élevé à 375 milliards de dollars l'an dernier. Donald Trump a dit vouloir réduire ce montant de 100 milliards de dollars.

La liste a été établie via un algorithme afin de choisir les produits qui affecteront le plus les exportateurs chinois, tout en limitant les dégâts pour les consommateurs américains.

La liste a subi un premier nettoyage, indique un responsable de l'USTR ayant requis l'anonymat. Les produits considérés comme trop importants pour l'économie américaine en ont été retirés.

"Les produits restants ont été classés selon l'impact probable sur le consommateur américain, à partir des données commerciales disponibles avec des pays alternatifs d'apprivoisement pour chaque produit", indique-t-on.

Les droits de douane annoncés mardi, a indiqué l'USTR, sont instaurés "en réponse à la politique de la Chine qui contraint les entreprises américaines à transférer leur technologie et leur propriété intellectuelle aux entreprises chinoises".

L'USTR fustige aussi "l'intention déclarée de la Chine de prendre le leadership économique dans les technologies de pointe". La Chine dément exiger des transferts de technologie.

La liste de l'USTR cible en grande partie les produits technologiques de pointe qui bénéficient du programme "Made in China 2025" mis en place par le gouvernement chinois.

Pékin veut par ce biais remplacer ses importations de technologies avancées par des produits nationaux et acquérir une position dominante dans les industries du futur.

"Made in China 2025" cible dix secteurs déclarés stratégiques par Pékin : informatique, robotique, aéronefs, véhicules à énergie nouvelle, produits pharmaceutiques, matériel électrique, matériaux avancés, équipements agricoles, construction navale et équipement ferroviaire.

Nombre de produits de ces secteurs apparaissent sur la liste de l'USTR, comme les antibiotiques et les robots industriels.

(Avec Jason Lange, Ginger Gibson, Steve Holland et David à Washington, Michael Martina, Cheng Fang, Ryan Woo, Ben Blanchard, Tony Munroe, Cate Cadell à Pékin et Engen Tham à Shanghai; Danielle Rouquié et Jean-Philippe Lefief pour le service français)
Stephane

Admin du site Acheter Or
Suivez Forum Or sur Twitter et Facebook
Avatar de l’utilisateur
Stephane
Administrateur du site


Messages: 6803
Enregistré le: Mer 24 Fév 2010 15:29

Publicité

Re: Guerre commerciale USA Chine

Messagepar BDOR le Mer 11 Avr 2018 12:36

Guerre Commerciale épisode II : la contre attaque.

La Chine riposte

Dans le but de protéger l’économie américaine d’un détournement grandissant des droits de la propriété intellectuelle, les États-Unis, enfin, Donald Trump, ont décidé de mettre en place des taxes douanières plus élevées sur l’aluminium et l’acier chinois. La Chine a riposté et entend bien sanctionner à son tour les États-Unis.

Elle impose désormais de nouvelles taxes douanières à l’encontre des produits du pays de l’oncle Sam depuis lundi dernier.

128 produits américains taxés jusqu'à 25%
Les États-Unis veulent taxer l’aluminium et l’acier importés de Chine ? Trump a mis le feu aux poudres et certains pensent qu’il risque de s’en mordre les doigts.

La réponse de Pékin est donc tombée comme un couperet : alors que la Chine était prête à baisser les droits de douane sur 120 produits US, la deuxième économie mondiale a changé de cap et a décidé de taxer une longue liste de produits américains, ce qui représente une valeur de 3 milliards de dollars : par exemple, les fruits sont maintenant taxés de 15 % supplémentaires et le porc, de 25 %. Une paille en comparaison de ce que risque de coûter les taxes américaines imposées aux importations chinoises : en effet, celles-ci devraient couter 50 milliards de dollars.

Le début d'une guerre commerciale
La hache de guerre est donc loin d’être enterrée… et c’était prévisible. Le géant Chinois n’allait pas se faire marcher sur les pieds. Surtout que les taxes de 25 % sur l’acier et de 11% sur l’aluminium visent principalement la Chine, Trump ayant décidé d’exempter pour le moment le Canada, le Mexique et les pays membre de l’UE.

Si la Chine a besoin des États-Unis, la réciproque est tout aussi vraie. Surtout que la Chine a su nouer des liens avec de nombreux pays, et pourra peut-être ainsi pallier le manque à gagner avec le pays de l’oncle Sam en commerçant avec d’autres qui sont plus enclin à négocier. Reste à savoir si cette montée du protectionnisme des deux plus grandes économies mondiales ne va pas déclencher une vague de hausses des taxes douanières dans d’autres pays ou si elle va se solder par des négociations comme certains analystes le pensent.

Trump, un homme d'affaire qui fait monter les enchères pour renégocier un accord de libre-échange plus favorable.
Justement, à propos de négociation, avant de discuter « d’homme à homme » encore faut-il montrer sa force et ses muscles avant ! Trump est avant toutes choses un homme d’affaires plus qu’un « politique » de salon.

Il a réussi à faire plier la Corée du Sud qui a volontairement accepté de réduire ses exportations vers les Etats-Unis. Il est fort probable que Trump tente d’arriver au même résultat avec la Chine.

Sauf qu’entre la Chine et la Corée du Sud il y a un monde, en plus la Corée du Sud reste fondamentalement dépendante du parapluie américain pour la protéger de son menaçant voisin du Nord. Alors que de son côté la Chine réduit son exposition au dollars en achetant de l’Or, la partie est loin d’être gagné pour Trump.

Ce qui est certain, c’est que les tensions commerciales ne sont pour le moment pas près de s’arrêter et risquent de chambouler les marchés boursiers notamment. De quoi motiver les épargnants à protéger leurs patrimoines en investissant dans des actifs tangibles, comme les métaux précieux.

https://www.bdor.fr/actualites-or/economie/guerre-commerciale-episode-ii-la-contre-attaque-la-chine-riposte
Agence BDOR - Achat Vente d'Or et d'Argent
----------------
Cours de l'Or en direct
Avatar de l’utilisateur
BDOR


Messages: 399
Enregistré le: Mar 7 Nov 2017 09:55


Retourner vers Forum Or

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Brandwatch et 2 invités


Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
SEO Agence de référencement