Forum Or

 

Accueil du site Acheter Or

L'Or physique | L'Or papier | Fiscalité de l'or | Liens | Contact | Forum Or sur Facebook  Forum Or sur Twitter  Forum Or sur Linkedin  Forum Or sur Youtube

 

La BCE annonce son QE

Forum de discussions générales sur l'Or. Analyse des cours de l'or, actualité économique, financière et géopolitique. Fondamentaux de l'or et des métaux précieux.

La BCE annonce son QE

Messagepar Stephane le Jeu 22 Jan 2015 16:55

Mario Draghi annonce un programme de rachats d'actifs de 60 milliards d'euros par mois de mars 2015 jusqu'à septembre 2016 au minimum.

C'est donc un chèque en blanc d'au moins 1100 milliards d'euros qui vient d'être fait à nouveau aux banques (sans compter un nouvel abaissement de taux des LTRO).

Image

Nous sommes censés croire que cet argent fraichement imprimé sera réinjecté dans l'économie réelle, dans des politiques budgétaires de relance économique, dans la lutte contre le chômage, plutôt que comme d'habitude joué par des banques irresponsables sur les grands casinos boursiers...

Les dirigeants de la BCE sont-ils d'incorrigibles optimistes prêts à croire que derrière chaque banquier avide se cache un philanthrope humaniste ?
Ou bien est ce simplement que leur "courage" ne peut se concrétiser que dans la limite étroite de la sacro-sainte "indépendance" de la banque centrale, ce qui excluait d'office tout achat direct d'obligations auprès des États ?

D'ailleurs du côté du rachat des obligations souveraines, tout le monde ne sera pas logé à la même enseigne. La Grèce par exemple n'est pas prête d'échapper aux politiques d'austerité que lui impose la Troïka...

Mais il va falloir faire confiance aveuglement à "Super Mario" car selon ses propres mots il n'existe "aucun plan B".
Interrogé par un journaliste américain sur l'efficacité de son QE et l'existence possible d'un plan B, Mario Draghi a répondu: "Ce n’est pas la première fois que l’on pose ce genre de question pour savoir si nous avons un plan B. Nous venons de définir un plan A, point à la ligne !"

Pour le moment au moins, les marchés réagissent de manière logique à ces annonces.

L'euro chute, tout comme les taux obligataires européens.
Le pétrole baisse aussi (ce qui est contradictoire avec la volonté de Draghi de relancer l'inflation).

La bulle des marchés actions remonte.
L'or monte aussi évidemment et on va pas s'en plaindre.
Stephane

Admin du site Acheter Or
Suivez Forum Or sur Twitter et Facebook
Avatar de l’utilisateur
Stephane
Administrateur du site


Messages: 6972
Enregistré le: Mer 24 Fév 2010 15:29

Publicité

Re: La BCE annonce son QE

Messagepar maraboo666 le Jeu 22 Jan 2015 17:35

"Qu’est ce que l’Histoire, sinon une fable sur laquelle tout le monde est d’accord ?" (Napoléon Bonaparte)
Avatar de l’utilisateur
maraboo666


Messages: 5089
Enregistré le: Dim 20 Nov 2011 19:33
Localisation: Paris

Re: La BCE annonce son QE

Messagepar maraboo666 le Jeu 22 Jan 2015 18:13

La 1ère réaction de Jacques Sapir :

Ainsi, Mario Draghi a bien utilisé le « bazooka ». L’annonce qu’il vient de faire le jeudi 22 janvier restera dans les annales. La Banque Centrale Européenne s’est donc converti à « l’assouplissement », ce que l’on appelle le « quantitative easing » (ou QE pour les initiés. Mais, il s’agit d’une mesure désespérée. Rien ne prouve qu’elle donne les résultats espérés. Elle soulève par ailleurs de nombreuses questions. En un sens, on peut y voir aussi, et c’est là peut-être le point le plus important, l’amorce d’une reconnaissance que la zone Euro ne fonctionne plus et qu’il convient d’en préparer la dissolution.

Les mesures annoncées.

Lors de sa conférence de presse Mario Draghi a donc fait une série d’annonce que l’on peut résumer comme suit :
•- La BCE a décidé de lancer un programme d’achat d’actifs étendu, qui rassemble mais aussi dépasse les programmes antérieurement annoncés (TLTRO). Ce programme, qui entrera en vigueur au mois de mars et se continuera jusqu’en septembre 2016, consistera dans des achats de titres obligataires privés et publics sur le marché secondaire pour un volume de 60 milliards d’Euros par mois.
•- Ce programme a été décidé en raison de l’effondrement de l’inflation et des risques que fait courir la déflation à la zone Euro.
•- Il sera mis en place sous une règle de proportionnalité à la contribution de chaque gouvernement au système de la BCE.
•- La BCE coordonnera les achats de titres qui seront effectués, dans les limites indiquées par les Banques Centrales Nationales (NCB). La prise en compte des risques sera couverte à 20% par la BCE dans le cadre d’un principe de solidarité à l’échelle de la zone Euro, et pour le reste reviendra à chaque Banque Centrale.
•- Les titres achetés pourront avoir une maturité allant jusqu’à trente ans.
•- Ce programme ne doit pas inciter les gouvernements au laxisme budgétaire.

Ces mesures étaient attendues par les opérateurs des marchés financiers, mais l’ampleur du programme a favorablement impressionné ces mêmes opérateurs. Le montant total de cet « assouplissement » atteignant ainsi 1140 milliards. L’Euro a amorcé un mouvement de baisse par rapport au Dollars des Etats-Unis. Mais, d’autres détails sont aussi à noter, et en particulier la règle de proportionnalité dans les achats de dettes (qui implique que trois pays en bénéficieront le plus, l’Allemagne, la France et l’Italie) mais aussi la règle de solidarité qui est limitée à 20% des achats.

Une mesure désespérée ?

On doit se demander si cette annonce faite par Mario Draghi n’est pas la toute dernière mesure prise en désespoir de cause devant l’évolution de la situation économique, mais aussi politique, de la zone Euro. Rappelons les faits :
1.Mario Draghi avait brandi la menace d’une telle action dès le début du mois de septembre 2012. Si l’on s’en tient à la théorie de la crédibilité qui sert de base à la politique déclaratoire de la BCE, cette menace était faite pour ne pas être mise en pratique. Elle devait décourager de manière décisive les spéculateurs et tous ceux qui anticipaient une possible dissolution de la zone Euro. Or, il faut bien reconnaître qu’après environ un an où il fut cru sur parole, la crédibilité de Mario Draghi s’est lentement, puis de plus en plus rapidement, effritée. Ainsi, la dernière mesure visant les banques et datant de septembre 2014, ce que l’on appelle le « TLTRO » a été un échec. Cette perte de la crédibilité est un signe important de la crise que l’on connaît dans la zone Euro.
2.Les mécanismes permettant à cet assouplissement monétaire de relancer l’inflation et par là même l’activité économique ne sont pas clairs. En effet, l’Europe n’est pas les Etats-Unis, et même dans ce pays les résultats des QE1, QE2 et QE3 sont pour le moins mitigés.
◦Le rôle du crédit dans la consommation et dans l’investissement est nettement moins important en Europe qu’au Etats-Unis.Si l’annonce de cet assouplissement va certainement donner un coup de fouet aux marchés des titres (en particulier les marchés d’actions) et conforter les banques et autres sociétés financières, la détention de ces titres dans les portefeuilles des ménages est limitée. Il n’y aura donc pas d’effet de richesse réel qui pourrait dynamiser la consommation.
◦Si la baisse de l’Euro par rapport au Dollar des Etats-Unis est une bonne chose, il convient de rappeler que les pays de la Zone Euro, à l’exception de la France, font entre 60% et 70% de leur commerce international au sein même de la zone Euro. La dépréciation de l’Euro face au Dollar n’aura donc pas les mêmes effets de relance de l’activité qu’une dissolution de la zone Euro avec des dévaluations plus ou moins importantes des pays d’Europe du Sud par rapport à l’Allemagne.
•3. Il y a une contradiction entre la déclaration faite par Mario Draghi sur la nécessité de maintenir des politiques budgétaires strictes et cet « assouplissement ». En fait, face au risque de déflation, c’est par la politique budgétaire, et non par la politique monétaire que l’on lutte contre une récession et une déflation. Le problème principal en Europe est la baisse de la part des salaires ouvriers dans la valeur ajoutée.

On constate donc que, pour spectaculaire qu’elle soit, cette annonce est une réponse à une question qui n’était pas posée. En fait, l’assouplissement monétaire est cohérent quand on est face à une crise de liquidités, comme en septembre 2008. Mais ce n’est pas le cas actuellement.

La fin de la zone Euro ?

Il y a un point qui mérite d’être analysé, c’est la décision de limiter le mécanisme de solidarité devant les risques à 20% des achats. Cela signifie que, pour 80% de ces mêmes achats de titres, le risque devra être porté par la Banque Centrale du pays considéré. Or, le principe de mutualisation est à la base du fonctionnement de la zone Euro. Il faut aujourd’hui reconnaître que l’on a régressé vers la situation de 1999, c’est à dire au moment de la mise en place de la zone Euro, en matière de mutualisation.
•- Il y a eu, depuis 2010, un mouvement très important de renationalisation de dettes (que l’on peut voir dans le compte TARGET-2), qui signifie la fin du marché unique des dettes au sein de la zone Euro.
•- Désormais, nous savons que cette mutualisation ne s’applique qu’à 20% des achats de titres à venir. Autrement dit, la Banque Centrale de l’Italie portera 80% du risque pour l’Italie, la Banque Centrale de Grèce 80% du risque pour la Grèce, et ainsi de suite.
•- Enfin, on n’a pas remarqué que Mario Draghi s’est bien gardé d’annoncer la mise en œuvre immédiate de son programme et qu’il l’a renvoyé au mois de mars. La raison en est simple. Il attend que la Cours de Justice Européenne lui donne le feu vert. Or, l’avis de l’avocat général, qui n’est nullement un arrêt, stipule bien que l’application d’un programme de la BCE (dans ce cas l’OMT) doit respecter le principe de proportionnalité et ne doit pas interférer avec l’établissement d’un prix de marché pour les titres qui seraient éligibles à ce programme[1].

Une possible interprétation des mesures prises par Mario Draghi est qu’elles représentent une action désespérée de la part d’une partie de la BCE qui, devant l’ampleur de la crise, cherche à tout prix à trouver une solution, ne serait-ce que provisoire. Mais, ce faisant, cette fraction de la BCE vient d’ouvrir la porte à une renationalisation de la politique monétaire par les pays membres de la zone Euro. Il est probable que tel n’était pas le but recherché. Néanmoins, il deviendra de plus en plus difficile aux politiciens de la Zone Euro de prétendre que nous nous trouvons dans un système fédéral, alors que la politique monétaire redevient désormais nationale. Pour cette raison, et pour cette raison uniquement, il convient d’accueillir les mesures d’assouplissement monétaire annoncées par Mario Draghi avec une certaine satisfaction.

( Le QE de la BCE, 22 janvier 2015 par Jacques Sapir.)
"Qu’est ce que l’Histoire, sinon une fable sur laquelle tout le monde est d’accord ?" (Napoléon Bonaparte)
Avatar de l’utilisateur
maraboo666


Messages: 5089
Enregistré le: Dim 20 Nov 2011 19:33
Localisation: Paris

Chantage : Grèce exclue du plan de la #BCE si elle vote mal

Messagepar Stephane le Jeu 22 Jan 2015 18:27

Chantage électoral : La Grèce «exclue du plan de la BCE» si elle rejette les conditions

"La Grèce ne pourra pas bénéficier du programme de rachats de dettes souveraines annoncé par la BCE si elle ne trouve pas un terrain d'entente avec ses créanciers sur le plan d'aide actuel", a déclaré Antonis Samaras à trois jours des élections législatives grecques.

"La décision prise aujourd'hui par la Banque centrale européenne rend évident le fait que si nous n'achevons pas avec nos créanciers l'examen du programme actuel, qui prend fin dans un mois, nous serons exclus", a dit le premier ministre grec.
Stephane

Admin du site Acheter Or
Suivez Forum Or sur Twitter et Facebook
Avatar de l’utilisateur
Stephane
Administrateur du site


Messages: 6972
Enregistré le: Mer 24 Fév 2010 15:29

Re: La BCE annonce son QE

Messagepar iron man le Jeu 22 Jan 2015 19:01

Franchement je le dis, y' a un truc qui pue la dedans.

Faut pas oublier que depuis le début, le boulot de Draghi c'est de driver le tout avec des mots et des effets d'annonce.

Soit, c'est tout simplement du "marketing" made in Draghi, de l’esbroufe, soit y'a une grosse arnaque (bien technique) dans le lot.

On sent bien que Draghi cherche à peser sur le taux de change, mais quand au reste, ça n'aura aucune incidence. Pire ça va encore plus fausser les prix (ce que dit Charle Gave) et surtout continuer de véhiculer des fausses informations sur les taux souverains.

Quand à la baisse des anticipations inflationniste, c'est un problème structurel à la zone euro et l'on ne peut le régler à coup de politique monétaire (ce que dit Sapir). De mon point de vue, on ne peut le régler tout court (sauf par la mise en place d'un budget fédéral).

Les pays du Sud (hormis la Grèce) ne veulent pas de liquidités, les TLTRO's le prouvent. Les taux souverains sont au plus bas.

On sait que la (re)fragmentation du marché obligataire souverain en zone euro, a vu l'ensemble des dettes souveraines de chaque pays se loger dans leurs banques commerciales respectives.

Là, l'opération permet aux banques commerciales de se défaire (en partie) de leurs obligations et de les déposer dans leur BCN. On peut s'attendre donc à ce que sur cette période les BCN administrent elle même (entre mars 2015 et Septembre 2016) leurs taux souverains respectifs.

C'est chaud.

J'ai l'impression comme Sapir que l'on est en train de faire REWIND et qu'après 2016, il faudra prolonger encore et encore l'opération.

Draghi pensent qu'en libérant le bilan des banques celles-ci vont à nouveau prêter, et que les entreprises vont se mettre à demander du crédit, mais que ni ni.

Et puis je rejoins la remarque de Maraboo: "Comment les allemands ont pu laisser passer un truc comme ça ?"

Bon, je vais réfléchir au bazar là, parceque c'est pas très nette l'histoire.

Ps. Et puis cette histoire d'humilier la Grèce en la mettant au coin, de ne pas vouloir déclencher le programme ELA et de lui faire du chantage...
Furor arma ministrat

« Là où croît le péril, croît aussi ce qui sauve » - Hölderlin

Φ Deadbankers ⋀ Lysis †
Avatar de l’utilisateur
iron man
Modérateur


Messages: 4431
Enregistré le: Jeu 16 Juin 2011 10:40

Re: La BCE annonce son QE

Messagepar maraboo666 le Ven 23 Jan 2015 09:07

Image
Tous les détails de l'opération décortiqués et analysés par Maître Berruyer >
http://www.les-crises.fr/comment-la-bce-se-moque-du-monde/
PS> Après lecture, je suis obligé de reconnaître qu'Olivier a fait TRES fort.
IL réussit à expliquer le QE aussi bien aux "nuls" qu'à ceux qui pensaient en avoir compris un bout...
MAGNIFIQUE DEMONSTRATION: texte, graphiques + commentaires A LIRE AB-SO-LU-MENT et encore bravo pour l'équipe des éconoclastes dont il faut saluer le travail! 8-)
@ Iron Man
Et puis je rejoins la remarque de Maraboo: "Comment les allemands ont pu laisser passer un truc comme ça ?"

Du coup, on a la réponse à notre question.
Dans la pire des hypothèses, Le risque allemand est réduit à 26% des 20% du montant total des rachats de la BCE sur la période considérée (1100).
Perso, je trouve 57.2...Ce qui permer à O.B D'affirmer:
cela revient à dire que c’est chaque banque centrale nationale qui va racheter les obligations de son propre gouvernement sur le marché secondaire…
C’est une vraie innovation (et j’avoue ne même pas voir comment c’est juridiquement possible) : jusqu’à présent, l’EuroSystème (= toutes les banques centrales nationales) était à 100 % solidaire (...)
L’Allemagne traine les pieds, mais elle ne s’est pas opposée ici à la mesure, vu que, au pire du pire, ne lui couterait qu’une cinquantaine de milliards – vu que 80 % de pertes seront pour les pays acheteurs de dette…

Question subsidiaire: peut-on encore parler d'une "Eurozone" de monnaie unique jusqu'à 20% ?
Et faut-il recommencer à trier les billets commençant par la lettre X ? :o
Peut-être pas.
Il semble bien que ce "faux" QE, qui n'est une émission de "planche à billets" que pour environ la moitié de 8% du total aura ZERO impact sur l'inflation classique des prix à la consommation et des salaires. (voir + loin)
En revanche, ça risque de gonfler à bloc certaines bulles d'actifs (Actions, Immo) dont les possédants savent aujourd'hui QUI remercier!
Je souscris pleinement à ce commentaire (à la suite de l'article d'O.B) qui me semble très pertinent >
L’annonce de la BCE est plus subtile encore que ça.

Déjà, 80% du QE sera souscrit par les banques centrales nationales. C’est une nuance très importante. Les échanges en base monétaire entre banques de pays différents de la zone euro doivent être compensés au niveau de leurs banques centrales. La responsabilité de chaque banque centrale sur son QE, ça veut dire que la banque centrale d’un pays exportateur aura le droit de refuser un actif transféré par la banque centrale d’un pays importateur en paiement d’un achat si elle estime cet actif surévalué.
En gros, la Bundesbank pourra refuser les titres de dette de l’Etat grec que la banque centrale grecque proposerait en paiement des importations grecques si elle estime que ces titres sont surévalués. Autrement dit les pays de l’eurozone qui procèderont à un QE au-dessus de la valeur du marché (la source de l’effet inflationniste d’un QE) ne pourront pas utiliser la base monétaire émise pour payer des importations ! Donc en pratique, les banques centrales nationales ne procèderont pas ou très peu à des achats au-dessus de la valeur de marché.
Les 12% de QE financés par le MES ne seront pas inflationnistes non plus, puisqu’ils seront payés avec des actifs déjà existant et pas de la nouvelle base monétaire.
Reste les 8% qui seront directement achetés par la BCE au niveau euroland. Draghi a annoncé que les dettes seraient achetées au prorata de la participation de chaque pays dans la BCE.
France+Espagne+Italie+Portugal+Grèce = environ 48% du capital de la BCE
Les pays du Nord et de l’Est de l’eurozone sont sur la ligne allemande : l’inflation jamais. Donc leurs banques centrales achèteront très probablement de la dette au prix du marché, pas plus.

Draghi a annoncé 1140 milliards d’euros de QE. En réalité, il n’y aura d’effet planche à billets que sur la moitié de 8% de cette somme, ce qui réduit grandement l’ampleur des dégâts.
Si l’inflation continue de baisser, ce qui ne va pas manquer d’arriver vu le pétard mouillé de Draghi, les banques centrales pourront revendre facilement à bon prix les obligations publiques saines qu’elles auront achetées, vu que leur valeur aura augmenté avec la déflation.

Comme pour les LTRO auparavant, la BCE pourra alors repurger son bilan, d’ici deux à trois ans.

Pour la énième fois depuis le début de la crise, la très orthodoxe et très ordolibérale BCE a fait croire à toute la presse qu’elle lâchait les rotatives alors qu’il n’en est rien.

CQFD.
"Qu’est ce que l’Histoire, sinon une fable sur laquelle tout le monde est d’accord ?" (Napoléon Bonaparte)
Avatar de l’utilisateur
maraboo666


Messages: 5089
Enregistré le: Dim 20 Nov 2011 19:33
Localisation: Paris

Re: La BCE annonce son QE

Messagepar iron man le Sam 24 Jan 2015 11:30

Durant ces derniers jours je me suis interrogé si en lançant son offre de rachat de dette publique si la BCE trouverai matière à racheter.

Autrement dit, si les ménages, investisseurs institutionnels, banques commerciales seraient près à lacher la dette qu'ils détiennent.

En effet, quelque soit l'offre d'achat que fait la BCE, si en face, il n'y a pas de vendeurs, on a beau annoncer des montants faramineux, il ne se passera rien.

La recherche de Natixis publie une étude qui fait le point sur cette question. (bravo les gars)

Deux facteurs font que les agents "retiennent captif" les titres de dette publiques:

1- le fait de ne pas vouloir se séparer de ces réserves de changes (sous forme de titres d'Etats)
2- la réglementation prudentielle (solvabilité 2 pour les assureurs, un titre de dette demande moins de mise en réserves prudentielles qu'une action)

http://cib.natixis.com/flushdoc.aspx?id=81229

Je vous conseille également la lecture d'un petit bijou içi sur Solvabilité 2

(Attention c'est technique !)

http://www.bsi-economics.org/index.php/ ... ncaise-1-2

D'une facon plus générale, ce QE va (comme le dit Charles Gave) favoriser l'instabilité financière et renforcer de nouvelle bulles.

Moi, qui pensait temporiser sur les achats d'or, je pense reprendre d'içi peu. Pas pour espérer que le cours monte, non, plutôt pour (virer le peu de) mon épargne à la banque. Le QE en zone euro est le fruit d'une politique monétaire irresponsable cautionné par les Etats (pour différentes raisons) et je ne compte pas payer pour cette bande d'abrutis.

D'içi peu ca va secouer sec.
Furor arma ministrat

« Là où croît le péril, croît aussi ce qui sauve » - Hölderlin

Φ Deadbankers ⋀ Lysis †
Avatar de l’utilisateur
iron man
Modérateur


Messages: 4431
Enregistré le: Jeu 16 Juin 2011 10:40

Re: La BCE annonce son QE

Messagepar maraboo666 le Sam 24 Jan 2015 20:26

Le FMG vient de sortir son analyse du QE:
http://www.forum-monetaire.com/effets-probables-du-qe-europeen-sur-les-marches-financiers-et-sur-la-zone-euro/
Ce qui est intéressant-entre autres choses- dans la chronique hebdo du FMG, c'est la richesse des liens proposés, en Anglais comme en Français à l'appui des raisonnements produits.
Eh bien, il me semble que c'est la 1ere fois (à vérifier) qu'on retrouve un lien pointant vers L'UPR de François Asselineau, plus précisément son décryptage de l'attitude allemande face au QE que l'on retrouve sous le titre:
"A quoi joue Mme Merkel?"
"Qu’est ce que l’Histoire, sinon une fable sur laquelle tout le monde est d’accord ?" (Napoléon Bonaparte)
Avatar de l’utilisateur
maraboo666


Messages: 5089
Enregistré le: Dim 20 Nov 2011 19:33
Localisation: Paris

Re: La BCE annonce son QE

Messagepar iron man le Dim 25 Jan 2015 11:07

Une très bonne analyse du QE par Romaric Godin.

Mario Draghi le sait et c'est pourquoi il lui fallait amadouer la Bundesbank. Cette dernière a voté en faveur de la reconnaissance du QE comme « instrument de politique monétaire » : c'est un élément « essentiel », comme l'a fait remarquer lui-même Mario Draghi. Car, par cette reconnaissance, la Buba s'engage à réaliser le QE et ce sera un argument à opposer à Karlsruhe. Mais pour obtenir cet accord, le président de la BCE a dû faire une concession importante : réduire la mutualisation de la dette rachetée. Seulement 20 % des dettes rachetées seront mutualisées et encore, sur ces 20 %, 60 % de la dette mutualisée concernera la dette d'institutions européennes, donc de la dette déjà mutualisée. Bref, seulement 8 % de la dette souveraine rachetée sera mutualisée au sein de la BCE. C'est microscopique et cela doit correspondre à la partie des pertes éventuelles que la BCE peut assumer avec son fonds de réserve. Là encore, l'ombre de Karlsruhe plane : on sait que la cour constitutionnelle allemande refuse toute opération qui ferait prendre des risques non mesurable au contribuable allemand. Le fonds de réserve de la BCE (de 7,5 milliards d'euros en 2013, sans doute à présent plus élevé) peut ici couvrir une perte de 8,22 % sur le montant en dette souveraine mutualisé (hors institutions européennes) : c'est un matelas assez confortable que Karlsruhe peut juger assez sûr pour le contribuable allemand.


http://www.latribune.fr/actualites/econ ... mieux.html

Ps. Si quelqu'un tombe sur les informations concernant les achats déjà fait ou à faire par les institutions européennes la (Banque Européenne d'Investissement, etc) 12%, je suis preneur.
Furor arma ministrat

« Là où croît le péril, croît aussi ce qui sauve » - Hölderlin

Φ Deadbankers ⋀ Lysis †
Avatar de l’utilisateur
iron man
Modérateur


Messages: 4431
Enregistré le: Jeu 16 Juin 2011 10:40

Re: La BCE annonce son QE

Messagepar trapeze le Dim 25 Jan 2015 16:52

Jens Weidmann (Président de la Bundesbank) estime que le programme de rachat d'actifs (QE) risque de réduire la pression qui pesait sur la France et sur l'Italie afin de conduire des réformes.

http://www.latribune.fr/actualites/economie/union-europeenne/20150125trib44dc27477/une-decision-grave-le-president-de-la-bundesbank-critique-le-qe-de-la-bce.html
trapeze


Messages: 253
Enregistré le: Ven 4 Nov 2011 18:44

Suivante

Retourner vers Forum Or

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Ahrefs [Bot], Brandwatch, Google [Bot] et 4 invités


Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
SEO Agence de référencement